logo Mabar

Puisque dans quelques mois les modélistes suisses pourront découvrir le matériel roulant produit par le fabricant espagnol Mabar, il me paraissait judicieux de présenter, au travers d'une review, l'un des véhicules récemment commercialisé par cette entreprise et j'ai donc choisi l'autorial diesel de type ABJ1 construit par Renault.

Commençons par un tout petit peu d'histoire. Renault ce n'est pas seulement des voitures ! Dès le début des années 20, Renault va également produire du matériel ferroviaire, essentiellement sous forme de petites locomotives de manoeuvre, de locotracteurs ou d'autorails. Ce matériel sera abondamment utilisé par les compagnies régionales qui fusionneront sous la dénomination SNCF (Etat, Chemins de fer de Provence, Côtes du Nord, PLM, EST, Alsace-Lorraine, etc.) ou qui conserveront leur statut indépendant ainsi qu'à l'étanger (Tunisie, Indochine, Maroc, Espagne notamment).

L'ABJ a été produit a près de 230 exemplaires. Il affiche une puissance se situant entre 265 et 300 chevaux (selon les modèles) pour un poids à vide d'environ 27 tonnes. Il offre entre 48 et 76 places assises, un fourgon permet d'embarquer une tonne et demie de bagages ou/et de colis postaux. Il est capable de se déplacer à une vitesse comprise entre 88 et 120 km/h selon modèle et selon charge.

ABJ 7 pour la Renfe

un ABJ 7 pour la Renfe

L'ABJ1 immatriculé WM225 ne semble pourtant pas faire partie des véhicules historiquement recencés à la compagnie des chemins de fer Madrid - Zaragoza - Alicante (M.Z.A.) et on peut imaginer qu'il s'gisse d'une erreur commise par le fabricant mais un fait est en tous les cas certain : les ABJ sont passés sous dénomination RENFE en 1941 à la disparition de M.Z.A.