Commercialisée dès 2008 par Voith Turbo Lokomotivtechnik à Kehl, la série "Gravita" suit celle des "Maxima" présentées par le même fabricant dès 2006. Destinées au service de manoeuvre "lourd" les locs Gravita 10BB affichent une puissance de 1200 kW (env 1600 CV) pour un poids de 80 tonnes, carburant (3300 litres) non inclus.

La motorisation primaire de ces machines et assurée par une unité MTU4000 du fabricant Motoren und Turbinen Union (MTU) Friedrichshafen GmbH. Les "Gravita" sont commercialisées en 5 variantes (5B-5C-10BB-15BB et 20BB, (les lettres désignent la disposition des essieux)). La transmission est hydraulique, la vitesse maximale est fixée à 100 km/h et la force de traction culmine à 412 kN.

Actuellement plusieurs compagnies publiques ou privées possèdent des machines de ce type; la DB a commandé près de 130 unités de la série (immatriculées BR 261) pour remplacer les vieillisantes machines de la série 90 (ou 290) et, en Suisse, ce sont Panlog (3) et Stahl Gerlafingen (2) qui furent les premières à se doter de telles machines pour assurer leur trafic. Pour ce qui concerne ce test, nous allons nous pencher sur la loc immatriculée 98 85 5847 005-6 qui a été livrée à l'aciériste soleurois en mars 2010.

Gravita 10BB Stahl Gerlafingen

(c) loks-aus-kiel.de

Le fabricant allemand Brawa a présenté les "Gravita" comme nouveauté lors de la foire de Nüremberg en février dernier et il n'a fallu attendre que quelques mois avant que le modèle ne soit disponible sur étals des revendeurs. Décliné en 6 livrées, la locomotive est proposée avec tous les petits plus qui font la joie du modèliste d'aujourd'hui (et de demain).

Eclairage à LEDs avec inversion et feux de queue, caisse finement gravée avec éléments de superdétaillage, interface digitale NEM 651, moteur avec volants d'inertie, attelage court et même la possibilité d'embarquer un décodeur sonore. Par contre les modèles qui n'en sont pas pourvus à la livraison ne pourront pas être équipés après coup. Vendu aux alentours de 175 francs, le modèle voit son prix augmenter de manière assez drastique avec le décodeur sonore puisque l'écart entre les deux références dépasse 130 francs !

Voyons maintenant un peu à quoi cela ressemble... en vrai ! Le véhicule est livré dans un élégant carton qui contient la boîte plastique de la locomotive ainsi qu'une notice complète avec schéma et liste des pièces détachées en allemand et en anglais.

la boîte

protection optimale

La quantité d'emballage utilisée rend tout problème de casse "transport" assez peu probable dans des conditions d'acheminement normales. Il en va de même pour le stockage à domicile !

out from ze box

Sortie de sa boîte... Un sachet contient les deux attelages que l'on choisira ou non de mettre en place. Le second sachet abrite les pièces de superdétaillage (conduites de frein et attelages à vis) qui finiront de donner à la locomotive son aspect réaliste. Le fait de superdétailler votre BB10 devrait naturellement plutôt la destiner à une présence en vitrine !

on ze rails

Il est temps de faire rouler la belle... On remarquera le bon respect des couleurs et la finesse des inscriptions qui sont, apparemment, conformes au modèle réel. Il en va par contre autrement des éléments de radiotélécommunications qui n'ont rien à voir avec la machine à l'échelle 1:1 (l'antenne devrait se trouver à l'arrière et l'espèce de "pod" présent à l'arrière du modèle BRAWA n'a pas de raison d'être).

Le reste des éléments est de très bonne facture et on apprécie la finesse de gravure des bogies et la qualité de détail des roues, rambardes et autres éléments techniques de la BB10. Pour cette gamme de prix, c'est vraiment du joli matériel mais il faut maintenant voir ce que la Gravita au 160ème a dans le ventre !

en ligne

Le véhicule nécessite une certaine puissance pour démarrer mais ensuite le règlage est assez aisé et fin. La vitesse maximale n'est pas trop élevée, ce qui est naturellement une qualité pour une locomotive de manoeuvre ! Le fonctionnement peut être qualifé de silencieux dans un environnement normal.

J'ai trouvé l'éclairage un peu faible, particulièrement en ce qui concerne les feux rouge de fin de convoi. La présence de deux bandages d'adhérence devrait garantir une bonne puissance de traction mais je n'ai pas eu le temps de tester cet aspect. J'ai toutefois un léger doute à ce sujet car la BB10 m'a semblé un peu légère et je serais tenté de dire que l'on pourrait se trouver en présence d'un véhicule possédant une puissance comparable aux Am 842 Minitrix. Une évaluation sera naturellement nécessaire pour conforter cette impression et je ne manquerai pas de complèter cette review une fois les résultats connus.

En conclusion : joli véhicule à la finition soignée pour un prix tout à fait correct avec deux ou trois petits bémols

  • éclairage manquant un peu de présence
  • petites inexactitudes avec le modèle 1:1
  • la motorisation manque un peu de réactivité

un lien, pour clore : une liste de locs avec les immatriculations, on y trouve les 5 machines suisses.