perspectives

Lors de notre assemblée générale de février dernier nous avons défini quelles seraient les perspectives du club pour l'année en cours... Les finances font naturellement partie de nos premières priorités puisque nous avons décidé de consacrer chaque année une somme d'environ 2000 francs au fonds de renouvellement de notre matériel électronique de pilotage du réseau. Nous nous doutons bien qu'un jour ou l'autre ce matériel tombera en panne et aboutira à une situation où il ne sera pas (ou plus) possible de réparer ou trouver des pièces de rechange. Il sera utile de disposer à ce moment là des ressources financières suffisantes pour investir dans de nouvelles technologies. Pour parer au pire nous avons également décidé de procéder à l'acquisition de matériel de réserve pour l'installation actuelle. Cet investissement restera toutefois limité à un millier de francs environ et se fera au gré des occasions qui se présenteront à nous.

Les projets de construction sont limités, pour l'instant, à la fermeture des nombreux chantiers ouverts depuis 2015. Il reste beaucoup de travail à faire au niveau de la décoration et de la technique ferroviaire avant d'envisager la mise en route de nouveaux travaux, cela dit nous n'avons pas non plus envie de stagner et la pose des signaux entre Chiasso et Genève ainsi que des études pour l'implantation des signaux nains à Genève et Romont sont dans nos cartons. Nous allons également planifier la construction d'une petite extension au réseau qui nous permettra de relier notre "espace entretien" à la gare de Chiasso.

Les effectifs sont stables et nous allons récompenser nos plus anciens membres amis dès cette année avec une petite action spéciale dont nous dévoilerons le contenu en temps voulu.

Pour les actifs une ou deux sorties sont en cours d'organisation dont une aux chemins de fer du Kaeserberg, l'automne prochain.

Un des plus gros projets de 2018 fera partie de la catégorie "aménagement des locaux". Notre cafétéria a besoin d'un gros rafraîchissement de sa peinture et nous allons également poser un carrelage car le sol bétonné datant d'une cinquantaine d'années n'est pas du tout plat et son entretien est de plus en plus difficile. Nous profiterons également pour remettre le coin "WC" en ordre. Ces travaux vont nécessiter de multiples compétences que nous n'avons pas forcément et un appel à de l'aide extérieure aura certainement lieu.

Le bilan à tirer en janvier 2019 nous permettra de déterminer si l'exercice est réussi et nous espérons qu'il le sera !