Outre un nombre assez conséquent de systèmes de sécurité ferroviaires, les chemins de fer suisses possèdent également une grande variété de signaux dépendant très souvent de leur mode d'exploitation. Un chemin de fer de montagne à crémaillère n'aura certainement pas besoin des mêmes dispositifs de sécurité qu'une ligne à grande vitesse comme celle à travers le tunnel du Lötschberg, par exemple... En outre, nombre de compagnies privées ont opté pour une signalisation simplifiée mise en parallèle avec un block système moins performant que celui des CFF ou d'autres grandes compagnies (BLS, RhB, SOB, etc...)

En matière de signalisation on distingue :

  • les sémaphores, signalisation mécanique datant du début du 20ème siècle (voir de la fin du 19ème), actionnée essentiellement par des moyens rigides (tubes) ou filaires. Les endroits où cette signalisation existe encore sont rarissimes (peut être même inexistants)...
sémaphore CFF de chez Viessmann

  • la signalisation lumineuse "standard, tout d'abord relativement simple, elle s'est complexifiée avec les années, les progrès techniques et l'augmentation progressive des vitesses. Tout d'abord composée de panneaux lumineux à 2, 3 ou 5 feux elle a ensuite été complétée avec diverses combinaisons de couleurs présentées et avec des panneaux complémentaires sous forme de signaux avancés, notamment
signal lumineux standard

  • la signalisation lumineuse usuelle ayant démontré ses limites, les CFF ont commencé à implanter depuis plusieurs années un nouveau type de signalisation destinée aux grandes gares, aux lignes à fort trafic ou aux configurations de voies particulières. Grâce à la signalisation lumineuse numérique on obtient une plus grande précision dans l'affichage des vitesses tout en simplifiant les images proposées aux mécaniciens.
signalisation numérique selon PCT

  • la signalisation en cabine (Scab), complète ou remplace la signalisation sur le terrain par des affichages ad hoc dans le poste de conduite des locomotives. Implantée sur les lignes à grande vitesse elle garantit une bonne observation des vitesses prescrites pour le personnel de conduite des trains là où la vitesse rend l'observation des signaux sur le terrain de plus en plus malaisée. Cette signalisation est couplée au systèmes de sécurité selon une des 2 normes ETCS actuellement reconnue en Suisse.