Vote für meine Seite     

 

logo pirata models

Construite entre 1970 et 1978, la flotte des Tm IV des CFF compte 82 unités numérotées 8751 à 8797 et 9651 à 9685. Le véhicule de 7,67 m de long pour une masse de 30 tonnes est animé par un moteur diesel 8 cylindres de 380CV (env 280 kW) assurant un effort max à la jante de 90 kN (60 en constant). Le réservoir à carburant totalise 850 litres. Le tracteur est équipé avec le frein à air comprimé standard (véhicule et matériel remorqué) ainsi que d'un frein de manoeuvre.

La première série d'immatriculations était destinée au service des manoeuvres en gares alors que la seconde série a été attribuée au service des travaux et au service Traction et Ateliers. Il faut également noter que cette série de véhicules a été complétée par des exemplaires isolés vendus à l'industrie suisse (manoeuvre sur les voies de raccordements, notamment Vigier ciment) ou à des entreprises de transport comme les CJ ou le STB.

Tm IV devant le dépôt VN de Bulle

Tm IV devant le dépôt VN Tpf de Bulle. crédit photo A. Schwarz

en 2007, Après une trentaine de bons et loyaux services, une partie de la flotte passe en R3 et porte désormais l'immatriculation Tm 232 xxx. Une partie de ses unités sont nouvellement affectées à CFF Cargo. La motorisation est adaptée pour tenir compte des critères environnementaux et un filtre à particules est installé sur les échappements.

Le véhicule produit par la firme italienne PIRATA Models est proposé à un prix publique d'environ 200 francs suisses (185 euros), il est dérivé du D214 de la compagnie TRENORD dont il hérite une bonne partie des éléments principaux et la silhouette caractéristique. Le modèle est repris d'une base Hobbytrain dont il récupère notamment la partie traction.

Livré dans une élégante boîte en carton noir, le tracteur est protégé par de nombreux éléments en mousse qui protègent certain de ses éléments les plus fragiles. La notice se réduit à un petit feuillet mettant justement en évidence les éléments susceptibles d'être aisément cassés et sinon... rien... Cela dit l'emballage est particulièrement soigné.

Une fois sorti de son cocon, le petit véhicule présente plutôt bien. Le brun-rouille CFF caractéristique est fidèlement rendu et la disposition des divers éléments constitutifs de la caisse sont présents et finement reproduits. L'immatriculation du Tm IV que j'ai le plaisir de posséder est le 8772. Les inscriptions sont peu lisibles et témoignent bien du statut de petit producteur de l'entreprise PIRATA. Au chapitre des points positifs j'ai apprécié le soin apporté à la réalisation des rambardes qui sont vraiment très fines et bien peintes. Même remarque pour les phares - non fonctionnels - dont le rendu est toutefois bien réussi. La qualité générale de la mise en peinture est vraiment bonne malgré la petitesse de certains détails (essuie-glace par exemple).

vue latérale du Tm IV de Pirata

Parlons maintenant du fonctionnel... Une fois posé sur la voie, le tracteur peine un peu à démarrer mais y consent finalement... Voie encrassée ? peut-être ! Mais cela démontre les difficultés qu'on pourra attendre en exploitation régulière. Sans bandages n'espérez pas non plus tirer beaucoup de charge ! Ce n'est pas la vocation première de ce Tm me direz-vous... et vous aurez raison ! Cependant on peut tout de même tracter deux à trois voitures IC2000 Hobbytrain avec parfois des séances de patinage du plus bel effet. Le Tm IV émet un bruit de moteur un peu semblable à l'Em 3/3 Minitrix de l'époque. Le modèle en ma possession est en analogique, mais je ne crois pas qu'il soit prévue de sortie en digital.

J'ai trouvé que les ressorts des attelages normalisés étaient un peu faiblards, ce sera éventuellement un point à corriger grâce à un bricolage home made.

le petit tracteur présente plutôt bien !

le petit tracteur présente plutôt bien !

Après la version en brun (époque IV), PIRATA prévoit également la version rouge avec logo CFF (époque V) sur les portes d'accès au moteur (comme sur la photo du modèle réel affichée ci-dessus) et également une version CARGO avec la livrée caractéristique bleue et rouge (époque VI). Que dire de cette première incursion dans le domaine des véhicules-moteurs suisses ? L'entreprise italienne a bien réussi son coup en choisissant un véhicule pas trop complexe à réaliser et qui représente une vraie nouveauté et non une des multiples redécorations chères aux grands fabricants. Je regrette un tout petit peu l'absence d'éclairage tout en sachant que le fait de le proposer aurait constitué un véritable tour de force ! Petit bémol par rapport aux inscriptions qui mériteraient un peu plus de lisibilité et par rapport aux ressorts d'attelages vraiment faibles. Rapport qualité/prix excellent pour de la petite série.

On attend maintenant avec impatience les prochaines annonces du producteur italien en espérant qu'il nous sorte d'autres pépites de ce type...

 

Ajouter un Commentaire

On ne vous en demande pas trop ! Soyez simplement corrects et polis...


Code de sécurité
Rafraîchir

Log in

Calendrier GRC

Lu Ma Me Je Ve Sa Di
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031
Afficher le calendrier

Galerie Photo

Aller au haut