Après des mois d'attente et d'espoir, Fleischmann vient donc de nous dévoiler un des véhicules les plus attendus de sa production 2008. A quelques heures de la fin de l'année l'Ae 6/6 a effectivement été distribuée en Allemagne, puis pendant les tous premiers jours de 2009 en Suisse. Certains sites germanophones ont d'ores et déjà publié leurs impressions et les commentaires, plus ou moins élogieux, ont déjà fleuri sur de nombreux forums mais il fallait disposer d'un modèle pour pouvoir en parler; c'est désormais chose faite...
 
Soyons d'emblée clairs, ce modèle n'est pas aussi enthousiasmant qu'on aurait pu l'imaginer, mais il n'est pas aussi décevant que ce que certains commentaires lus ici ou là peuvent laisser apparaitre. On peut naturellement argumenter que pour un certain prix on peut attendre une certaine qualité, mais il ne faut pas oublier non plus que Fleischmann est actuellement en train de revoir toute sa production en vue de la reprise probable des modèles N de Roco (il faudra naturellement attendre Nuremberg pour en avoir la confirmation officielle définitive et surtout pour savoir ce qui sera repris...) De plus, délocalisation partielle oblige, on constate - comme chez d'autres fabricants d'ailleurs - une certaine baisse de la qualité qui devra naturellement être rattrapée sous peine de créer un déficit d'image certain.

Ensuite il faut également déterminer à quel usage est destinée la loc. Modèle de vitrine; on lui préfèrera alors certainement l'ancienne production Lemaco certainement plus finement réalisée. Par contre il n'y a naturellement pas photo avec la production Minitrix, nettement plus ancienne. Pour terminer avec ce préambule, il faut également mentionner que le choix des véhicules reproduits est pour le moins étrange... La locomotive présentée en livrée verte porte l'ancienne robe CFF (RAL 6009) alors que le modèle aux couleurs de CFF Cargo est un modèle "d'expo" des CFF que l'on ne rencontrera probablement jamais plus... Bref, des choix un peu discutables mais que l'on ne peut que respecter...

 
 
ça passe mieux avec un peu de décor... le chasse-corps semble se déporter un peu dans les courbes...
 
Passons au modèle qui fait l'objet de cette revue, la 11443 (série des capitales cantonales, donc) porte les armoiries de la ville de Coire (Chur en allemand) et  a été mise en service le 17 avril 1959.ci-dessous, à droite avec la livrée rouge qu'elle porte actuellement.
 
Ae 6/6 11443
 
Le modèle semble présenter de bonne proportions; il est moins trapu que la Re II Fleischmann (par exemple) et affiche des dimensions apparement correctes. La gravure des bogies est d'une finesse qui n'est pas sans rappeler celle des Re 482 - BR 185 produites par Fleischmann ces dernières années. La ligne de toiture et les pantographes sont également de belle facture et on apprécie la présence d'un aménagement intérieur des cabines. Le toit parait un peu affaissé et légèrement trop anguleux. Les inscriptions sont d'une qualité moyenne, lisibles avec une bonne loupe mais pas d'une finesse extrême. Les plaques constructeurs sont naturellement illisibles (mais peut on le demander à une telle échelle ?). L'aspect très "plastique" des carénages de bogies et des chasse-corps pourra certainement être atténué en vieillissant un peu ces éléments et en les passant au vernis mat. Cela aura certainement aussi pour conséquences de rehausser un peu certains détails. Il en est d'ailleurs de même pour les éléments de toiture.
 
Il faut noter que, pour les collectionneurs ou pour les modélistes qui envisageraient de faire circuler leur Ae 6/6 continuellement dans la même direction, Fleischmann fournit deux chasse-corps supplémentaires qui remplacent le couple attelage NEM et chasse-corps standard. Le véhicule y gagne certainement en terme de look final; cette bonne idée constitue une première (en tout cas dans cette gamme de prix) et pourrait faire école.
 
 
l'Ae 6/6 avec son chasse-corps moulé et sans l'attelage standard ; on remarque également que la peinture des mains-courantes n'est pas des plus fines
 
L'Ae 6/6 peut être digitalisée puisqu'elle est équipée, en série, de toute la connectique nécessaire, ce à la norme NEM comme de bien entendu. L'éclairage est à LED et on peut regretter que le fabricant n'aie pas choisi un éclairage plus chaud. Ce genre de détails sera naturellement un élément à corriger pour une éventuelle série supplémentaire. Sur le plan traction, absolument rien à redire... C'est dans la lignée de la production de ces dernières années. Roulement doux et silencieux à basse vitesse et chuintement caractéristique dès que l'on augmente la puissance. La locomotive franchit sans problèmes tous les aiguillages de notre réseau et s'inscrit de manière très élégante dans les courbes, on peut toutefois regretter ce semblant de porte à faux pour le chasse-corps qui est un peu disgracieux.
 
 
 
Au final, un modèle qui se laisse regarder, comme nous l'avons dit et qui présente des qualités de roulement que l'on peut désormais considérer comme habituelles chez Fleischmann; on peut naturellement regretter les quelques inexactitudes relevées au niveau de l'écusson fédéral de tête et des essuie-glaces (notamment). Mais pour un premier jet, je me plaît à répéter que ce modèle n'est pas si mal, en espérant, naturellement, que d'autres versions verront le jour (avec et sans moustaches, rouges et vertes, versions Cargo) et que les défauts constatés sur cette première livraison seront bien vite corrigés.