En 2009, le Musée Suisse des Transports fêtera ses 50 printemps. Entre-temps, il a l’ambition de réaliser un programme de valorisation qui représente un investissement de 50 millions de francs.
Les parlements du canton et de la Ville de Lucerne ont tous deux alloué un financement de départ de 5 millions, tandis que le Conseil des États, à titre de deuxième Chambre, a accepté en septembre une participation de la Confédération de 10 millions. Le Musée Suisse des Transports consacrera ces 20 millions de francs à des travaux de rénovation et de transformation.

Six autres millions seront investis dans un nouveau restaurant et le Musée Suisse des Transports assumera lui-même un investissement de l’ordre de 10 millions par le biais de prêts bancaires. Les contrats correspondants ont été signés ces dernières semaines.

es 14 millions restants représentent des coûts matériels et monétaires liés aux contenus de l’exposition. Selon le concept de financement élaboré par la direction du Musée, ceux-i devraient être réunis grâce à des partenariats dans l’économie privée. Les négociations sont déjà très avancées avec divers partenaires des secteurs des transports routiers et individuels ainsi que des télécommunications ou de la communication.

Un premier contrat a été signé avec la Fondation du Jubilé du Credit Suisse. A l’occasion de son 150e anniversaire, elle a accepté de consacrer un montant notable au jubilé du Musée Suisse des Transports. Sa présence se concentrera autour du thème « Visions au fil du temps » et se propose de jeter un pont entre les contenus muséaux se référant au passé et l’avenir, pleinement dans l’esprit de la devise du Musée Suisse des Transports : « Comprendre le passé pour construire l’avenir ».