Il y avait la foule des grands jours ce dimanche 29 mai pour assister au départ du dernier train de l'ère Bulle-Romont. A 19h18 après un tonitruant coup de sifflet, l'automotrice 176 s'est ébranlée  pour l'ultime trajet du régional qui deviendra, dès le 11 décembre prochain, le RER fribourgeois. Une pointe de nostalgie se lisait dans les yeux du personnel tpf présent en nombre pour accompagner ce voyage un tantinet lugubre (des fleurs avec un ruban noir avaient d'ailleurs été accrochées sur l'automotrice et la voiture-pilote).

176 fleurie

Il faut dire, il est vrai, que pour certains des agents qui se trouvaient sur le quai ou dans le train, ce voyage marquait également la fin d'un époque pendant laquelle ils avaient assuré de nombreux et variés services sur la ligne. Desserte des stations de Vuisternens-devant-Romont, Sâles ou Vaulruz-Nord tant pour le trafic des voyageurs que pour celui des marchandises isolées (trafic de détail) ou des wagons complets, trains militaires, transferts pour le cirque Knie, trains spéciaux divers, etc.. etc...

au revoir...

L'ère "RER" rendra la fréquentation de la ligne "aux manettes" des futures rames Flirt  impossible pour la plupart d'entre eux, ceci pour des raisons techniques et réglementaires qu'il serait trop long et fastidieux d'évoquer ici. On pourra naturellement toujours se consoler en pensant à l'avenir radieux que le canton de Fribourg semble vouloir promettre également pour le réseau à voie étroite des tpf dont la fréquentation ne cesse de croître depuis quelques années.

place au futur