deux armes fatales au service de la sécurité ferroviaire

ETCS est l'abréviation d' European Train Control System (système européen de contrôle des trains). Avec ce système standardisé qui doit être introduit petit à petit à travers toute l’Europe, les signaux sont transmis depuis le sol vers le véhicule de traction à l’aide d’un système radio digitalisé, issu de la technologie GSM (téléphonie mobile). L’introduction de cette technologie est très complexe. Un défi particulier existe notamment dans l’interopérabilité entre les équipements de l’infrastructure et les véhicules de constructeurs différents.

2007 sera une année importante pour le développement du GSM-R en Europe puisqu'elle verra une première migration totale en Hollande, celle-ci précèdera celle prévue en Italie (ou tout au moins ses premiers pas); la Suède, l'Allemagne, la Belgique et la Norvège devraient également changer de système d'ici à la fin de l'année, sachant que cette migration concernera, en principe, près de 48000 km de lignes. Il est prévu d'équiper en GSM-R environ 148000 km, soit environ 67% du réseau ferroviaire européen, qui en compte approximativement 220000 km. Ainsi il est prévu de migrer plus de 50% du réseau européen à fin 2009.

Au niveau mondial, les systèmes unifiés profiteront aussi aux chemins de fer, de nombreux marchés portant sur plus de 2000 km de lignes à équiper ont été conclus en Arabie Saoudite, en Inde, au Mexique, et en Corée. Des projets pilotes ont été lancés en Australie, notamment...

Et la Suisse ? En retard !?... Pas vraiment puisque l'ERTMS (combinaison ATCS et GSM-R) est une réalité sur la nouvelle ligne Mattstätten-Rothrist ainsi que dans la nouvelle liaison sous le  Lötschberg. Pour s'en convaincre 750 participants du monde entier se sont réunis à Berne pour partager leurs expériences sur le développement et le déploiement du système de contrôle des trains ERTMS.

"Les Suisses ont été dès le début à l'avant-garde de la mise en œuvre d'ERTMS" a déclaré Michael Clausecker, Directeur général de l'UNIFE lors de l'ouverture, aujourd'hui, de la Conférence mondiale UIC sur le Système européen de gestion du trafic ferroviaire connu sous l'acronyme ERTMS.

Luc Aliadière, Directeur général de l'Union Internationale des Chemins de fer (UIC) a renchéri en soulignant que "la tenue de la Conférence en Suisse revêt une signification particulière car c'est une très bonne occasion de présenter les avancées qui ont été réalisées dans le domaine d'ERTMS et de débattre sur le sujet de notre Conférence: De l'indépendance à l'interopérabilité des réseaux."

Lors de cette conférence, organisée en étroite coopération entre l'UIC, les Chemins de fer fédéraux suisses (CFF), le BLS AG, l'Office fédéral suisse des transports et l'Union des Industries Ferroviaires Européennes (UNIFE) avec l'appui des Associations du secteur ferroviaire – la CER et les EIM – ainsi que du Groupe des Utilisateurs ERTMS et du Groupe Industriel GSM-R, les participants ont été invités à un parcours à bord de l'ICN sur la ligne Mattstätten–Rothrist, puis au franchissement du tunnel de base du Lötschberg.