Ce sujet a été évoqué par notre cher administrateur sur le forum. Je vous invite à revoir ce sujet (résolu) ici :
Lien vers le Sujet du forum évoqué par notre Admin

Le contre-sens (ou contre-voie) est l'action de rouler dans le sens contraire normal de circulation des trains. En France par exemple (hors Alsace-Lorraine), le fait de rouler à droite alors que le sens normal est à gauche. Nous distinguons plusieurs types de circulation à contre-sens :

- Les Contre-Sens => IPCS et ITCS respectivement Installation Permanente de Contre-Sens et Installation Temporaire de Contre-Sens.
- La Contre-Voie => comme évoqué par Rafi.
- La VUT => Voie Unique Temporaire.

Les Installations de Contre-Sens : IPCS et ITCS

Nous les appelons ainsi car sur le terrain des installations de signalisation sont prévues. On différencie l'ITCS de l'IPCS seulement par le fait que l'une est permanente et l'autre temporaire. En IPCS, le conducteur connait la vitesse de circulation à contre-sens de la ligne par les Renseignements Techniques de la dite Ligne. En ITCS, il respecte la plus-basse des 2 vitesses pour chaque sens de circulation sans toutefois dépasser 100 km/h.
Le conducteur peut rentrer en IPCS à tout moment, il est prévenu grâce à une signalisation spécifique à partir de laquelle il observe les signaux implantés à droite.

IPCS - ITCS

L'IPCS a été créée afin d'optimiser les circulations sur une ligne. Elle permet le dépassement de 2 trains sur de longues distances sans avoir a arrêter l'un des 2. On en trouve partout en France : - entre Arras et Creil, Orléans et Tours, etc...

L'ITCS tient son nom du fait qu'elle est temporaire. Moins chère que l'IPCS car nécessitant aucun entretien elle est utilisée dans le cas de travaux importants nécessitant d'interrompre complètement le trafic sur l'une des 2 voies de circulation. Une fois les travaux finis, celle-ci est démontée.

La Contre-Voie

La Contre-Voie n'est utilisée que pour aller chercher un train en détresse sur une voie. En effet, prenons l'exemple d'un train en panne sur une ligne à double sens. Pour une raison ou une autre, il est impossible de s'atteler à l'avant (heurt à un PN, avec un animal) ou impossible de le pousser (longue distance). On utilise donc la Contre-Voie pour le ramener à la gare précédente. On peut aussi utiliser la Contre-Voie en partant d'une gare en amont pour aller chercher un train et ensuite le ramener dans le sens normal.
La vitesse est inférieur à 30 km/h en Contre-Voie.

Contre-Voie

Le conducteur sera souvent obligé de rentrer à Contre-Voie en franchissement à l'aide d'un ordre un carré fermé et parfois après avoir fait une manoeuvre pour changer de voie (cas où les aiguilles ne sont pas prévues dans le bon sens). En effet les installations n'étant pas prévues pour ouvrir un signal en direction d'une voie prise à Contre-Voie.

La VUT (Voie Unique Temporaire)

Utilisée uniquement en cas de gros incident ou accident nécessitant l'interruption totale du trafic sur une voie. La VUT est très rarement utilisée. Lorsque le trafic est interrompu entre 2 gares sur l'une des 2 voies, on passe en mode VUT, on agit comme en Bloc Manuel, c'est l'homme qui prend le pas sur la signalisation automatique. Le conducteur reçoit un ordre spécifique dans la gare de départ, lui donnant les vitesses et les particularités. Il ne dépassera pas la vitesse de 70 km/h. Il partira aussi en franchissant un carré fermé et parfois après avoir fait une manoeuvre pour changer de voie (cas où les aiguilles ne sont pas prévues dans le bon sens).

VUT