le dépôt à marchandises Artitec 14104

Comme de coutume, le montage de ce dépôt paraît simple car le nombre de pièces présentes dans l'emballage est faible. Dans le cas présent on trouve le toit qui est moulé d'un seul tenant, les 4 parois du bâtiment et les trois parois de la petite annexe, une feuille de plastique transparent avec les vitrages. Une grappe supplémentaire porte les petits accessoires (cheminées et aérateurs) et la dernière est constituée d'encadrements de fenêtres.

Après avoir soigneusement ébarbé les grosses pièces on commence le montage avec les travaux de collage et on constate immédiatement les défauts de moulage ! Les parois des bâtiments sont tordues, le toit n'est pas régulier... Il va falloir se munir d'une lime et procéder à un fastidieux travail de réglage pour que l'édifice veuille bien tenir debout et avoir une apparence équilibrée, si tant est qu'on puisse utiliser ce terme ici ! Après un long ajustage on comprend également que des espaces vides vont subsister et il faudra prévoir de les combler avec de la colle blanche, de la cire liquide ou tout simplement avec de la peinture appliquée en suffisance.

Le choix de l'adhésif est important. Certaines colles ne sont d'aucune efficacité sur la résine des produits Artitec. Pour assurer un collage résistant il est recommandé de limer un petit peu les surfaces à coller afin de leur conférer une certaine porosité qui augmentera l'effet de la colle. On préférera naturellement une bonne cyano à toute autre solution "miracle" dont la tenue pourrait être sujette à caution (et à énervements ultérieurs !). Artitec fournit une série de petits triangles en résine destinés à améliorer le positionnement des murs et à consolider votre collage; n'hésitez pas un seul instant à en faire usage. Idéalement vous devriez monter trois des parois et le toit avant de coller la dernière paroi. Cette étape serait suivie d'un période de séchage prolongée (comptez une nuit) en appliquant un gros dictionnaire sur votre ouvrage de manière à en améliorer la stabilité.

 

 

montage terminé

le "gros oeuvre" du montage est terminé, il faut maintenant assombrir l'intérieur en vue de la mise en place de l'éclairage.

Cette première étape effectuée, et avant de vous attaquer au positionnement des portes - fenêtres et accessoires, veillez à peindre votre bâtiment. N'oubliez pas de bien badigeonner l'intérieur en noir si vous désirez y installer ensuite un peu d'éclairage ! Commencez par faire les portes, puis passez au coloris brique dont vous pourrez prendre les dernières gouttes pour donner un aspect rouillé à la toiture et aux portes... l'application d'un brun ou noir très dilué fera ressortir légèrement la gravure des briques et donnera un aspect patiné au bâtiment. Vous pourrez naturellement le compléter avec diverses applications de vert de gris (sur les conduites d'eau p.ex.) et d'autres coloris mieux à même de conférer à ce dépôt l'apparence que peut revêtir un tel bâtiment dans une zone industrielle polluée par les fumées d'usine...

Il faudra faire montre d'une patience de bénédictin pour découper les encadrements de fenêtres tant ceux-ci sont délicats, par contre les portes ne présentent pas de grandes difficultés. Servez-vous d'un Exacto (ou équivalent) si vous désirez couper une ou plusieurs portes en deux pour la présenter comme sur l'encadrement de droite de l'image ci-dessus. Le morceau de résine se trouvant derrière la porte, moulé avec le mur principal, est assez difficile à enlever avec un cutter et il faudra lui préférer une bonne pince coupante, utilisée avec précaution pour ne pas casser la partie supérieure du mur de la bâtisse au demeurant assez fragile.

Artitec 14-104 peinture terminée

la plus grosse partie de la mise en peinture est terminée, il ne reste qu'à achever le montage et faire les finitions

Les travaux de finition requièrent pas mal de doigté pour ce qui concerne la peinture car les éléments qui doivent être peints apparemment en dernier sont fins (éclairages extérieurs, écoulements d'eau, boîtiers divers). On peut aussi envisager de peindre ces éléments en premier, puis d'éventuellement effacer les inévitables bavures en appliquant la teinte de fond. Pour améliorer la personnalisation il peut s'avérer utile de coller des affiches ou / et de dessiner des tags sur le bâtiment ainsi fini. L'éclairage intérieur viendra conférer un aspect "vivant" tout à fait adéquat pour mettre en valeur votre chef d'oeuvre.

halle Artitec avant finitions

il ne reste que quelques finitions avant de passer une couche de vernis mat. Ensuite il faudra intégrer le bâtiment au reste du réseau !

La touche finale consiste en une couche de vernis mat qui supprimera un peu l'effet lustré conféré par certaines peintures acryliques. Au sujet de ces dernières, il faut remarquer qu'Artitec recommande l'utilisation de teintes émaillées de type Humbrol par exemple alors que je leur préfère nettement des acryliques Tamya qui présentent l'avantage de sécher très rapidement et surtout de pouvoir être mélangées sans grande difficulté.

Ce bâtiment peu aisément être terminé en deux ou trois grosses demi-journées de travail si tant est qu'il ne faille pas effectuer de trop gros travaux d'ajustage, par conséquent la difficulté de construction classe ce modèle clairement dans la gamme "facile à moyen". Le coût de ce petit entrepôt une fois terminé devrait se situer entre 20 et 25 francs y compris quelques petites fournitures.

En conclusion, et si l'on excepte les problèmes liés à la résine elle-même, cet entrepôt une fois un peu fignolé et amélioré remplacera très avantageusement tout autre modèle "tout plastique" que l'on peut aisément trouver chez son revendeur favori avec l'avantage de ne pas trop faire "déjà vu"...